Entretenir son jardin, ça s’apprend

Entretenir son jardin, ça s’apprend

Côte jardin Un commentaire sur Entretenir son jardin, ça s’apprend

Vous avez un peu de temps libre devant vous ? Pourquoi ne pas en profiter pour jardiner et entretenir un peu votre jardin ? En effet, avoir un jardin c’est une très bonne idée, mais avoir un jardin bien entretenu c’est encore mieux. L’entretien du jardin est en effet une étape importante pour garer l’esthétisme ainsi que la pérennité des plantes d’extérieurs.

Mais bien sûr, cela ne doit pas se faire n’importe comment. Vous devez prendre votre mal en patience, vous devez donner toute votre énergie et surtout un peu de votre temps. Mais ne vous inquiétez pas ce n’est pas du temps perdu, car le résultat sera ensuite à couper le souffle. Pour vous guider, voici donc quelques étapes importantes à suivre.

Comment réussir à coup sûr son jardin ?

               Il n’y a qu’un seul pas qui sépare le jardin de vos rêves et la réalité. En plus, ce pas est très simple à franchir. Plusieurs facteurs sont à prendre en compte pour la réussite de la création : un terrain convenable, une région propice à la culture ainsi que le choix des plantes. Mais avant de vraiment vous lancer, il est préférable de bien planifier en avance le déroulement du projet en se basant sur quelques règles importantes.

               La première étape consiste à bien connaître votre jardin. C’est une étape fondamentale étant donné que c’est celle qui vous fera mener à bien votre projet d’aménagement ou non. Commencez donc par faire un petit état des lieux. Pour ce faire, dressez un plan topographique du terrain à une échelle de 1 cm = 1 m. Mettez-y ensuite toutes les zones en rapport à votre maison : le petit jardin situé devant ou encore le jardin d’agrément à l’arrière. Notez aussi tous les équipements et les végétaux qui sont déjà en place.

               Ce n’est qu’ensuite que vous pouvez passer à la création. Essayez d’imaginer les futures zones où vous allez planter selon vos envies et vos besoins. Placez l’espace d’agrément, l’aire de repos, les espaces de loisirs, les espaces de baignade, le potager, le verger, etc. Et sur le plan déjà tracé, grâce à un calque, ajoutez toutes les nouvelles plantations. Si besoin, placez les allées, les dallages, le bassin ou la petite butte. Faites en sorte que l’emplacement de ces éléments soit le plus réaliste possible. Il ne faut pas qu’ils nuisent à la circulation. Mais vous devez aussi soigner la mise en scène esthétique de cet endroit. Pour ce faire, nous vous conseillons de prendre inspiration sur l’architecture de votre maison, placez un point d’intérêt pour attirer les regards et stimuler peut être la curiosité des voisins.

               Le choix des végétaux est une étape essentielle. Vous devez pour cela identifier clairement les exigences de culture. Déterminez par exemple la zone climatique, les points cardinaux, l’ensoleillement dans la journée ainsi que la direction des vents dominants. Vérifiez aussi précisément la nature de votre sol : riche, sablonneux, argileux ou encore graveleux. Ce n’est qu’ensuite que vous pouvez lister vos plantes favorites. Rassemblez les végétaux persistants avec les végétaux caducs. Mariez les plantes de différentes couleurs et de différentes hauteurs. Et surtout, faites une place pour les plantes grimpantes ainsi que les arbres fruitiers. Lorsque vous placerez vos plantes, prenez également en compte leur taille quand ils seront à l’âge adulte. Ce résultat peut être problématique ou inesthétique.

               Pour la plantation, vous devez le faire normalement entre le mois d’octobre et le mois d’avril. Toutefois, il faudra penser à commander les végétaux en jardinerie au préalable. Ensuite, surveillez souvent vos jeunes plantations et entretenez-les comme il se doit. En prenant un bon départ, vous pouvez garantir le développement futur de vos plantations. Quoi qu’il en soit, il ne sera pas nécessaire de réaliser tout votre projet en une seule année. Commencez par faire des essais et ce n’est qu’ensuite que vous pouvez organiser les changements à prévoir progressivement.

Protéger les végétaux pendant l’hiver

               L’hiver apporte avec lui plusieurs petites surprises : du gel, du vent, de la glace et de la neige. Bien que ce soit une très jolie saison, pour les plantes c’est une période assez précaire étant donné que leur survie n’est pas certaine. Il est donc très important de trouver des moyens pour que l’hiver ne soit pas un problème pour les plantes. Et une fois que vous avez trouvé ces moyens, soyez sûr que vous ne pourrez que vous féliciter ensuite.

               Quand vient l’hiver et que vous avez envie de protéger vos arbustes peu rustiques, vos pleines terres ou en pots, vos jeunes arbres, vos espèces frileuses du gel, du vent ainsi que de la pluie il est nécessaire d’utiliser des protections temporaires. Il y a le voile d’hivernage qui est fabriqué à base de matériau synthétique pour que les plantes puissent se protéger des intempéries de l’hiver tout en continuant de recevoir de l’air et de l’eau. Il y a ensuite le plastique à bulles d’hivernage pour une meilleure isolation thermique en cas de gel.

winter-234721_1280

               Si vous avez des plantes vivaces, la méthode la plus simple et la plus efficace pour les protéger est le paillis végétal. Il peut se diversifier sur plusieurs formes, que ce soit de la paille, des feuilles mortes, du compost, de la mousse de tourbe ou encore des frondes de fougères. Le buttage de terre est aussi une très bonne idée pour ramener autour de la plante sans pour autant l’étouffer. Nous ne vous apprenons rien en disant que la meilleure protection thermique pendant l’hiver est sans aucun doute la terre.

               Malheureusement, les plantes en pots sont beaucoup plus exposées au froid que les plantes en pleine terre. Vous avez donc le choix entre les enterrer ou encore les protéger efficacement. Pour ce faire, armez-vous de housses d’hivernage. Sauf que ce n’est pas toujours suffisant pour prévenir du gel. Faites donc en sorte de protéger d’abord le pot dans du plastique à bulle pour épargner les racines. Vous pouvez également protéger les racines en les recouvrant de paille. De cette manière, si jamais les rameaux périssent, les racines qui restent vont créer de nouvelles pousses au printemps.

               En utilisant les serres et les châssis, vous pouvez protéger facilement vos cultures fragiles. Quand il y a du gel, ces abris, même s’ils ne sont pas chauffés, gardent les plantes loin des rigueurs du froid. Et quand vient le printemps, ces supports sont aussi indispensables pour prévenir les gels tardifs. Une fois que les premiers rayons de soleil font leur apparition, ces derniers doivent être aérés en soulevant le couvercle ou encore les fenêtres.

Entretenir les parois et les outils dans une serre de jardin 

               La fin de la saison estivale est le meilleur moment pour laver les vitres d’une serre. Effectivement, à ce moment les plates sont à l’extérieur et la température est encore assez clémente. En revanche, une fois à l’intérieur pendant les mois froids, les plantations demandent une grande quantité de lumière pour se développer.

               Si la serre est vide, ce sera le moment idéal pour changer les vitres brisées ou celles qui sont fissurées. Profitez-en pour nettoyer les parois. Vous pouvez soit le faire avec une éponge savonneuse ou encore un vaporisateur et un léger jet d’eau que vous additionnerez avec du savon. Et si la saleté ne veut pas s’en allez, troquer le savon pour un peu de javel, a raison d’un litre pour environ 10 litres d’eau. Et faites bien attention, car il faudra ensuite bien rincer l’ensemble avec de l’eau claire.

greenhouse-690448_1280

               N’oubliez pas que l’entretien de votre serre doit se faire tout au long de l’année. Comme le printemps est une saison active vous pouvez sortir les plans, ventiler, nettoyez et ranger l’intérieur de la serre. L’automne marque le début du grand nettoyage avant d’entrer dans la saison froide. Pendant la saison hivernale, le chauffage et la température doivent être constamment surveillés et votre serre ventilée de temps en temps afin de renouvelle l’air à l’intérieur.

               Vous devez aussi nettoyer les outils que vous utilisez pour l’entretien. En effet, prendre soin de ses outillages c’est assurer leur efficacité et éloigner également les risques de blessures. En plus, en utilisant des outils souillés vous pouvez contaminer les plantes entre elles.

Author

1 Comment

  1. Mathilde 13 novembre 2016 at 11 h 40 min

    Je ne suis pas une très grande fan du jardinage. Par contre, j’apprécie passer du temps avec ma fille dans le jardin. Et pour que nos moments à l’extérieur soient privilégiés, il est nécessaire de l’entretenir. Cet article m’est donc d’une très grande utilité.

Leave a comment

Back to Top