Tous sur le bonsaï (ou bonzaï)

Tous sur le bonsaï (ou bonzaï)

Côté déco Un commentaire sur Tous sur le bonsaï (ou bonzaï)

Savez-vous ce que c’est qu’un bonsaï (ou bonzaï) ? Je parie que vous imaginez que ça ne rime qu’avec l’Asie. Non, il est partout là, je vous parle du bonzaï, l’arbre cultivé en pot. Pour le cultiver, il est exigé que l’arbre reste miniature.

On ne le taille que fréquemment donc. Le bonsaï est perçu comme une sorte d’œuvre d’art. Et c’est vrai, car s’en occuper requiert beaucoup de volonté et de patience aussi.

De plus en plus de Français s’aventurent dans la culture des bonsaïs depuis pas mal d’années. Mais pas toujours comme il faut !

Je prends quel bonsaï ?

Les espèces de bonsaïs sont très nombreuses et c’est peu de le dire. Au niveau des formes, elle varie selon la coupe faite par l’homme. Chacun à sa manière, donc inspirez-vous et vous aurez ce que vous vous voulez.

Un bonsaï âgé d’environ 4 ans coûte entre 30 à 40 euros. Et pour avoir un bon bonsaï en bonne santé, faites comme ceci :

  • Il faut bouger délicatement le tronc pour voir si les racines sont bien attachées :
  • Il faut prendre ceux qui n’ont pas de cicatrice de coupe sur le tronc ;
  • Il faut jeter bien regarder si les branches ont une bonne répartition ;
  • Il faut choisir aussi ceux avec les feuilles en bon état.

Vous pensez surement que cultiver un bonsaï demande beaucoup de travail, mais je vous encourage pour obtenir un bon résultat. N’oubliez pas d’opter pour un espace suffisamment ensoleillé et pas trop d’une fenêtre.

Les sortes de bonsaï qui existent

Vous pouvez faire des bonsaïs avec quasiment tous les arbres ! Mais les arbres possédant de petites feuilles sont les plus conseillés que ce soit même un fruitier, puisqu’on peut en faire une espèce de bonsaï.

Voici quelques différentes les sortes de bonsaï très répandues : carmona, serissa, orme de Chine, buis, érable japonnais, le pin blanc du japon, genévrier, érable rouge, arbousier, cyprès, épicéa, cerisier de Japon, bambou sacré, ficus et encore beaucoup d’autres. Juste pour les conifères, veuillez tailler avec délicatesse ! Pour les feuillus, il faut s’armer de patience et l’idéal pour un bonsaï et de lui permettre de bénéficier s’un séjour extérieur si possible.

Author

1 Comment

  1. Lisa 22 août 2014 at 11 h 00 min

    Ça me tente d’essayer d’en cultiver. En découvrant que même si ça requiert beaucoup de boulot pour moi, je pense déjà à une vue magnifique de ma terrasse. Très constructif je l’admets.

Leave a comment

Back to Top